oeil horus

L'oeil d'Horus

L'oeil d'Horus se dit oudjat en égyptien ce qui veut dire "complet".
Il représente un oeil humain fardé et souligné de deux marques colorées caractéristiques du faucon pèlerin. Les Égyptiens l'utilisaient pour indiquer les fractions du hékat, unité de mesure de capacité qui servait pour les céréales, les agrumes et les liquides (un hékat valait environ 4,785 litres).
C'est dans la légende des dieux Osiris et Horus qu'il faut chercher l'origine vraisemblable de cette curieuse notation.
Osiris, premier souverain de la terre d'Égypte, avec l'aide de Thot, maître suprême de l'arithmétique, de la parole et des scribes, initie les Égyptiens à l'écriture, à la science et à la magie.
À l'opposé, son frère Seth, incarnation du mal, est jaloux et hait Osiris en raison de l'affection que tous lui portent.
Seth tue Osiris puis s'en prend à son fils posthume Horus.
Au cours d'un combat, Seth arrache l'oeil gauche d'Horus, le coupe en six morceaux et le jette dans le Nil.
À l'aide d'un filet, Thot récupère les morceaux mais il en manque un ! Thot le rajoute et rend à Horus son intégrité vitale.

La somme des fractions de l'oudjat ne fait que 63/64; En effet le 1/64 manquant est le liant magique ajouté par Thot pour permettre à l'oeil de fonctionner.
C'est également le symbole d'une perfection qui ne peut être atteinte que par les dieux et que l'homme peut seulement l'approcher.

L'oeil d'Horus ou oeil oudjat est devenu le symbole de la victoire sur le mal. Horus est le dieu de l'azur, des espaces célestes. Le soleil et la lune sont ses yeux. Son oeil brisé est reconstitué par le dieu Thot et redonné à Horus son oeil après le jugement en sa faveur du tribunal divin. L'oeil symbolisait l'entier, l'intégrité, la santé, la fécondité et la clairvoyance. Les Egyptiens utilisaient l'oeil oudjat comme une amulette protectrice dans la vie quotidienne et les rites funéraires. L'oeil était considéré comme porte-bonheur et figurait sur de très nombreuses peintures ou amulettes afin d'éviter l'apparition des maladies, il symbolisait l'invulnérabilité, la fertilité et chassait les mauvais esprits.